• Envoyer à un ami
  • Imprimer

Côte de Cuissy

Climat de Chablis: Côte de Cuissy

Chablis Premier Cru Rive Gauche.

« Cuissy » était le nom d’un petit hameau aujourd’hui disparu, situé dans le fond d’une vallée, entre les villages de Préhy et de Courgis. Il a donné le nom à la colline située côté Courgis.
« Cuissy » pourrait aussi venir du nom d’une personne appelée « Cuisiacus ».

  

Côte de Fontenay

Climat de Chablis: Côte de Fontenay

Chablis Premier Cru Rive Droite.

Le nom de « côte de Fontenay » vient de Fontenay-prés-Chablis, le village des fontaines qui alimentaient un étang près duquel se trouvait un moulin appartenant au Seigneur de Fontenay.

  

 

Côte de Jouan

Climat de Chablis: Côte de Jouan

Chablis Premier Cru Rive Gauche. Climat principal.

« Jouan » viendrait du gaulois JURIS « lieu boisé en altitude », ou du latin JUGUM, « sommet d’une montagne », ou « côte assez élevée », ce qui correspond à la topographie locale, toutes proportions gardées !
Une autre possibilité serait le prénom « Jean », porté par un propriétaire des lieux : « Jehan », « Juan », « Jouane », puis « Jouan », autrement dit « la côte à Jean ».
Un Jean du sud de la France serait-il venu à Courgis ? Sur un plan de 1788, ce  nom de lieu-dit n’existait pas encore, il semble s’appelait alors « La Cotte » dit « Chiens Martin »,  mais aussi « Côte de l’Etang » en 1830. Sur le cadastre napoléonien établi en 1830, la « Côte de Jouan » ne figure pas, mais un lieu-dit « Goulot de Jouan », reconnu par le géomètre, se situe de l’autre côté du chemin, dans le prolongement de la côte. On peut penser que ce « Goulot de Jouan » a donné naissance à la « Côte de Jouan » dont il n’était séparé que par un chemin.

  

Côte de Léchet

Climat de Chablis: Côte de Léchet

Chablis Premier Cru Rive Gauche. Climat principal.

Prononcé « Côte de l’Chet », cette zone est défrichée et plantée en vigne depuis fort longtemps. « En Léché » cité en 1429, orthographié au cours des siècles selon les arpenteurs et les notaires «la cheë », « léché », « le ché » fut même substitué par « grandes côtes de Milly » en 1610. Pourquoi ne pas voir ici un lien avec le verbe « lâcher » du latin LAXICARE, LAXARE, dans le sens d’abandonner, de laisser tomber ? Cette côte aurait-elle était abandonnée un temps ? Un lieu-dit, situé sur la commune de Chichée, s’appelle « Côte Lâche », ce qui le confirmerait.
Mais « Côte de Léchet » pourrait aussi tirer son origine du mot « laîche », du pré latin LISCA, nom d’une plante poussant dans les lieux humides. Le fond de la vallée aurait alors donné son nom à la côte.
Autre hypothèse, en vieux français le mot « lèche » désigne une mince tranche de pain, à l’origine du mot « lichette », synonyme en langage familier de petite quantité. Certaines années, après le gel, la coulure, la grêle et les insectes ravageurs, les vignes produisaient si peu qu’il n’y avait pas lèche dans cette côte !

  

Côte de Savant

Climat de Chablis: Côte de Savant

Chablis Premier Cru Rive Gauche.

L’origine de « Savant » se trouve sans doute dans « savée », désignant une haie ou une bande boisée. Cela correspondrait à la corniche boisée se trouvant en haut du coteau.

  

 

Côte de Vaubarousse

Climat de Chablis: Côte de Vaubarousse

Chablis Premier Cru Rive Droite. Climat principal.

Deux origines sont possibles ici, l’érosion a entrainé dans le bas de la côte les limons argileux rouges des plateaux voisins riches en oxyde de fer (terres rousses). Autre hypothèse, le bas de cette côte est réputé gélif : après une forte gelée, les anciens disaient que les vignes des bas étaient roussies  (basroussis).