Après une campagne en tension, la Bourgogne salue le millésime 2022

21 septembre 2022
Communiqués de presse
Après une campagne en tension, la Bourgogne salue le millésime 2022

 

La Bourgogne connaît, ces dernières années, des écarts de production de plus en plus importants. Si l’on regarde le long terme, la production moyenne baisse doucement depuis 2003. Le millésime 2021 a amplifié ce phénomène. Heureusement, le millésime 2022 s’annonce plus généreux et arrive à point nommé pour redonner du souffle à la Bourgogne en termes de disponible et de potentiel de ventes.

 

> La petite récolte 2021 (environ 997 000 hl, soit un peu plus de 132,9 millions de bouteilles 75 cl) a impacté le disponible et les sorties de propriété.


> Si le stock à la propriété à fin juillet 2022 semble bien en deçà de la moyenne quinquennale, il est complété par un stock équivalent au négoce.


> A l’export, le chiffre d’affaires continue de croître, à l’inverse des volumes qui restent malgré tout, au global, supérieurs à 2019 : + 13 % en volume 6 mois 2022 / 6 mois 2019.


> En Grande Distribution française, les vins de Bourgogne, soumis au manque de vin et à l’arbitrage des consommateurs (comme les autres vins d’AOC), restent en retrait par rapport à la période pré-Covid : - 11 % en volume d’achats en grande distribution (8 mois 2022 / 8 mois 2019).