Communiqués de presse

2020 à Chablis, un millésime précoce et classique

21 octobre 2020
Millésimes
2020 à Chablis, un millésime précoce et classique

 

 

Tout commence par un hiver doux et humide qui permet à la vigne de reprendre vie assez vite : elle débourre dès la deuxième quinzaine de mars.

 

Au moment où les français entrent en confinement, les vignerons se lèvent la nuit pour combattre les gelées de printemps. Par chance, la faible humidité ambiante limite les dégâts. L’avance du cycle végétatif observée en mars ne s’érode pas. La floraison dure une dizaine de jours.

 

Puis l’été s’installe, chaud et sec. Le manque d’eau ralentit parfois la maturité, il limite aussi le volume des baies, donc celui de la récolte. En août, le vignoble reçoit quelques pluies bénéfiques, mais les précipitations se répartissent de manière inégale.

 

Le cycle végétatif, toujours en avance de 15 à 20 jours sur la moyenne des 20 dernières années, place la fin de la maturation en plein mois d’août. 2020 n’est pas à proprement parlé un millésime chaud, c’est surtout un millésime précoce. A la veille des vendanges, l’état sanitaire des vignes est excellent. Les premiers vendangeurs entrent en action le 24 août.

 

La qualité est donc au rendez-vous, nous sommes sur un millésime précoce et classique pour Chablis.

 

Le millésime 2020 en Bourgogne

Le profil des vins du millésime 2020
  • Les fermentations alcooliques se déroulent rapidement, sans encombre. Les jus sont prometteurs, une belle tension, du fruit, des niveaux de richesse en sucres normaux, sans excès, de l’acide tartrique pour garder dans les vins équilibre et fraîcheur.

    2020 est un beau millésime chablisien.